Adresse
/
Téléphone
Une belle brochette d'athlètes du club pour le trail nocturne des Callunes le 4 février.
On notera la participation de quelques marcheurs nordiques qui prennent goût aux trails sur le 11 km  ( à condition qu'on leur autorise les bâtons ! ) tels que Christelle Enaux, Jocelyne Langbour, Eric Benoît, Philippe Clanché par exemple.
Sur le 20 km, deux représentants de l'ACHM et du CAPS en particulier ont brillé. Laurent Mougel intègre le top 10 en terminant 8ème, et Louis Thiébaut qui après sa performance au trail blanc confirme sa montée en puissance en remportant l'épreuve au scratch avec panache en 1h35 ( tiens c'est le même temps qu'au trail blanc !). Voici leurs impressions :
Louis :
"J'avais axé ma préparation de ce début de saison pour être prêt pour mon premier objectif: le Trail des callunes 20 km. Des conditions dantesques avec de la pluie, du vent mais un nouveau parcours plein de surprises ! On était 4 en tête toute la premiere partie de course et même si je me sentais vraiment bien je voulais pas m'affoler, il est bien plus facile de courir en groupe la nuit. C'est au 12e km que j'ai attaqué et ça a payé ! J'ai vite creusé des écarts. Je gagne le Trail des callunes en 1h35 au scratch et donc en espoir ! Des sensations de folie ce soir-là ..."  (A préciser que c'est son petit frère Lucien qui  remporte le 11 km !)
Laurent :
"Arrivé à 17h3O au Ban de Sapt, le vent et la pluie étaient au rendez vous pour une course en nocturne à la frontale de 20km et environ 600m de dénivelé positif.
Objectif, effectuer une sortie longue sans trop souffrir et surtout sans me perdre...et sans me blesser.
Sous environ 3°C, le départ fut donné à 18h15 avec l'ensemble des coureurs de 20 et du 30km.
Départ assez rapide où dès les premiers kilomètres un petit groupe de 5-6 coureurs prenait le large.
Je ne voulais pas me mettre dans le rouge car avec mes footings de 7-8 kilomètres dans la semaine avec peu de dénivelé, je me demandais si j'allais arriver au bout.
A bout d'environ 8 kilomètres , un certain Stephane Brogniard me rejoint et je le distance sur les parties roulantes et inversement , dès que cela devient plus technique ( montée, descente ) celui-ci me prend quelques mètres.
Passage au 10ème km à ma montre en 51min et je me demande toujours si je vais tenir la distance.
La boue, les montées, les passages techniques s'enchainent et j'attends une dernière montée qui d'après le tracé me fait un peu peur.
16.5 km et toujours pas cette dernière difficulté...17 ème km , cela monte raide, mais dans la nuit , les repères changent et on ne voit pas quand cela se termine. Au 18 ème je sens que les jambes deviennent lourdes et je marche 30s pour boire les seuls 20cl de potion magique que j'avais pris ( eau, sirop et un peu de sel...).
Cela à l'air de fonctionner et je repars de plus belle pour terminer la course avec à l'arrivée un temps de 1h45 et 20km200 à la montre.
Finalement heureux car 30s de souffrance sur 1h45, pas  de blessure et bien arrivé.
Une huitième place au classement général...et une bonne soupe maison préparée par les organisateurs pour se réchauffer.
En route pour la douche et pour donner un coup de main au loto de l'ACHM...."

Christelle et Jocelyne :
"Continuant sur notre lancée (après le trail du téléthon) nous nous sommes inscrites  pensant courir sur la neige qui a été remplacée par la boue ! De bonnes sensationsque nous voulons renouveler."